Version Mobile
bientôt disponible

Prêt passé

Je mange donc je suis

Musée de l'Homme

partager

16 10 . 19

31 08 . 20

À propos

Commissaires

Christophe Lavelle

Dates

Du 16 octobre 2019 – 31 août 2020

Description

Comment l’acte de se nourrir, vital et quotidien, façonne-t-il en même temps nos identités à travers des pratiques culturelles, des rituels et des interdits ? Quel rôle a joué l’alimentation dans notre évolution ? Existe-t-il des aliments « genrés » ? Quels sont les impacts environnementaux liés à la production de ressources pour nourrir le monde d’aujourd’hui et de demain ? A la frontière entre sciences et société, le Musée de l’Homme souhaitait offrir des pistes de réflexion sur nos manières de produire et de consommer de la nourriture. L’exposition abordait des thèmes variés (la viande, les OGM, la microbiologie, l’art culinaire…), à travers la présentation d’objets prestigieux, de collectes de terrain et de regards d’artistes modernes et contemporains.

Dans le cadre de cette thématique, quatre œuvres de la collection Dapper ont été exposées dans « Je mange donc je suis » :

Une cuiller DAN (Côte d’Ivoire) à la fonction rituelle : c’est un médiateur entre les vivants et l’autre monde.

Une statuette de conjoint mystique blolo bian baule (Côte d’Ivoire) à qui des offrandes étaient réalisées pour résoudre les problèmes du quotidien.

Une figure représentant un singe anthropomorphe BAULE (Côte d’Ivoire) qui garantissait les bonnes récoltes.

Une louche cérémonielle SENUFO (Côte d’Ivoire), utilisée pour verser le vin de palme et la bière de mil.

 

 

La presse en parle

“Je mange donc je suis” : un grand mezze ludique et savant au Musée de l'homme

Virginie Félix - Télérama

19/10/19

Pour sa nouvelle exposition, la vénérable institution blottie au pied de la Tour Eiffel s’empare d’un sujet aussi fédérateur qu’universel : l’alimentation. Conçue comme une déambulation à travers nos assiettes, ce copieux banquet ethno-scientifique en explore les facettes biologiques, culturelles et écologiques, sous un titre aux consonnances cartésiennes : « je mange donc je suis ».
Découvrir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/