Version Mobile
bientôt disponible

Actualité

Jeux de couleurs dans les arts africains anciens #2

  • Date

    30 . 11 . 20

partager

Omniprésents dans la vie de nombreux peuples de l’Afrique subsaharienne, les masques, les figures et autres objets cultuels, ne sont pas laissés bruts après avoir été sculptés. Leurs formes, naturalistes, expressionnistes ou géométriques sont valorisées par la présence d’une ou de plusieurs couleurs dominantes. Ce sont principalement le noir, le brun, le blanc, le rouge et le jaune, obtenus essentiellement à partir de pigments minéraux, végétaux ou provenant de substances animales.

Partie #1 : Les couleurs de la spiritualité

Partie #2 : Les couleurs du théâtre rituel

La juxtaposition de plaques de laiton et de cuivre martelées, décorées de motifs incisés, avec des clous et des fils réalisés avec des métaux identiques, constitue un moyen d’apporter de la couleur et de l’éclat aux figures de reliquaire kota (Gabon /Congo). Ces pièces placées au-dessus d’un panier ou d’un paquet contenant des ossements avec d’autres objets, bouts de métal, cauris, dents, os, griffes d’animaux …, participent pleinement à la dramaturgie des rituels en brillant dans l’obscurité (n°1).

S’il est vrai que les figures affichent, en général, moins de couleurs que les masques, il existe néanmoins des exemples où la polychromie est une caractéristique essentielle. C’est le cas des sculptures kuyu et mbochi (Congo) qui animent les danses du kiephe-kiephe, liées, à l’origine, à des rituels initiatiques, puis devenues spectacles populaires, très appréciés aujourd’hui.  Ces sculptures, dont la plupart sont dotées d’un manche pour les manipuler lors des représentations, se distinguent par une forte expressivité et par la subtilité du rapport chromatique (n°2). Ayant la forme d’un buste ou d’une tête, ces sortes de marottes sont colorées de rouge avec des zones sombres. En outre, du jaune, du noir et du blanc mettent en lumière une partie du visage, le nombril et les scarifications en relief ainsi que les motifs de la coiffure (n°3).

Christiane Falgayrettes-Leveau

Lire la dernière partie du cycle consacré à la couleur :
Partie #3 : Rafraîchir les couleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/