Version Mobile
bientôt disponible

Exposition passée

Angola, figures de pouvoir

  • Lieu

    Musée Dapper

partager

pdf

10 11 . 10

10 07 . 11

À propos de l'exposition

Commissaire

Christiane Falgayrettes-Leveau

Conseiller scientifique

Boris Wastiau

Avec le haut patronage de

l’ambassadeur d’Angola en France, Miguel DA COSTA

Description

Angola, figures de pouvoir

Pour la première fois en France, une exposition d’envergure est consacrée aux arts d’Angola. Cette manifestation exceptionnelle présente environ cent quarante œuvres : masques de différentes factures, statuettes de chef à l’effigie du héros-chasseur Chibinda Ilunga, figures cultuelles et insignes de dignité, impressionnants objets magico-religieux et bas-reliefs polychromes. L’espace consacré à l’art contemporain est investi par l’un des plus grands artistes angolais, António Ole.

Riche de la diversité de son peuplement, l’Angola a vu s’épanouir des aires culturelles au sein desquelles se sont développés des arts de cour prestigieux exaltant la puissance politique et spirituelle des chefs. De même, les cultes rendus aux ancêtres, héros, divinités et esprits, ainsi que les institutions initiatiques assurant la formation des individus ont donné naissance à des pratiques artistiques élaborées.

Masques, statuettes, emblèmes et bien d’autres types d’œuvres des Chokwe, Kongo, Lwena, Lwimbi, Mwila, Ovimbundu, pour citer les peuples les plus connus, occupent une place centrale dans les arts d’Angola. Cette exposition offre un étonnant répertoire de formes où s’affirment des styles spécifiques et où se devinent des emprunts sinon des influences. Les masques sculptés ou réalisés dans des matières végétales de même que les figures cultuelles en bois, au-delà de leur appartenance et de leur rôle, suggèrent fréquemment des liens noués entre les peuples.Les représentations les plus prégnantes mêlent souvent et intimement plusieurs registres. Les données de l’histoire, du politique et du religieux investissent, de façon plus ou moins explicite, les modes de figuration ainsi que les systèmes symboliques. Les objets constituent donc les indices d’un univers où sont en jeu de multiples pouvoirs. Cette sélection révèle la volonté de présenter aussi largement que possible les productions de peuples ayant contribué à édifier un patrimoine artistique exceptionnel.

António Ole

Mémoires

Ses interrogations, ses intentions, ses douleurs et ses espoirs habitent pleinement l’oeuvre d’António Ole. Peinture, sculpture, installation, photographie et cinéma traduisent sa relation au monde. Depuis plus de quatre décennies, António Ole – l’un des plasticiens angolais les plus importants et de renommée internationale – appréhende les réalités qui l’entourent, le violentent, le confortent, le construisent.

Les sept œuvres présentées, essentiellement sculptures et assemblages de grande ampleur, portent les traces de la mémoire collective où la guerre occupe une place considérable. D’autres réminiscences organisent des systèmes de signes révélant les explorations menées par l’artiste au sein des croyances de quelques populations de son pays, notamment dans les univers magico-religieux des Chokwe et des Kongo.
Les œuvres d’António Ole sont denses, totalement ouvertes, car elles transcendent leurs propos d’origine et font surgir une multitude de sens qui font écho à bien des situations dans le monde, collectives ou personnelles.

Les partenaires de l'exposition

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/