Version Mobile
bientôt disponible

Ziad Naitaddi

Ziad Naitaddi

© Droits réservés.

Art contemporain

Ziad Naitaddi

  • Pays :

    Maroc

  • Médium :

    Cinéma, Photographie

partager

À propos de l'artiste

Du 29.03.19 au 28.04.19

Exposition Vivre ! Photographies de la résilience

Ziad Naitaddi - Biographie

Ziad Naitaddi est né à Rabat en 1995. Depuis 2013, il se consacre à la photographie ainsi qu’au cinéma qu’il explore sous forme de fiction et de documentaire. En 2017, il est lauréat du premier prix du jury du festival Les Nuits Photographiques d’Essaouira. Ses photographies ont été exposées au Maroc, en France, en Corée du Sud, au Bénin et au Sénégal. Passionné de cinéma, son motif principal est la figure humaine. Ziad Naitaddi explore l’âme humaine et celle de son pays à travers différents regards et de multiples points de vue.

Ziad Naitaddi, Série « Untitled Morocco », 2015-2018

La démarche de Ziad Naitaddi est, à travers ses clichés en noir et blanc pris à Salé, au Maroc, de « capter et aller au plus profond de l’âme humaine ». Qu’il s’agisse d’un portrait ou de prises de vue lointaines et « sur le vif », le photographe suscite la même émotion profonde chez le spectateur qui, le temps d’un cliché, partage l’état d’âme des personnes photographiées. Avec sa représentation mélancolique de l’autre — auquel il s’identifie —, Ziad Naitaddi nous fait réaliser que l’homme est, d’une certaine manière, condamné à être seul face à lui-même et à la vie.

INTERVIEW

Comment avez-vous entendu parler de l’appel à candidatures organisé par la Fondation Dapper ?Un ami artiste plasticien marocain, qui exposait avec moi dans le « IN » de Dak’Art m’a envoyé le lien de l’appel à candidatures pour soumettre mon travail.

Pourquoi le choix de la photographie comme médium ?
C’est venu par pur hasard. Lorsque je rêvais de devenir cinéaste et amoureux d’un cinéma indépendant. Un cinéma qui m’a marqué plutôt par sa force visuelle, ses compositions, ses lumières… Là,  j’ai compris et ressenti la force d’une image : seul le photographe peut nous faire voir des choses sans les montrer, seule la photographie dispose de ce pouvoir magique, esthétique, philosophique et narratif à la fois. Au début, je me suis acheté un appareil photo lorsque je finissais mes études au lycée dans le but d’apprendre à cadrer et à composer les plans de mes futurs films que je rêvais de réaliser. Mais je n’avais pas assez de moyens pour le faire. Je réalise spontanément que j’arrive à toucher profondément, à faire passer mes émotions et mon état d’âme aux gens qui regardent mon travail et que j’arrive à réaliser une grande partie de ce que je souhaitais raconter par le cinéma.

Un photographe qui vous inspire ?
Je ne préfère pas et je n’espère pas être dans le cas d’un photographe inspiré par un autre, j’essaie plutôt de me limiter à la curiosité de découvrir et d’être touché et ému par ce qu’un autre photographe a envie de me raconter et c’est tout. Je pense que ce n’est pas dans l’intérêt d’un artiste qui crée aussi d’être inspiré personnellement par d’autres, travaillant dans le même genre d’expression artistique. Ne pas être influencé ou inspiré par un artiste, enrichit l’originalité de la vision et bénéficie à la sincérité et l’honnêteté dont l’artiste a besoin pour exprimer l’état de son propre monde.

Quelques mots au sujet des photographies que vous exposez à Gorée ?
Un travail où je cherche à capter cette mélancolie qui règne dans mon âme et qui reflète profondément l’état d’âme d’une jeunesse, dont je fais partie, à la recherche d’un avenir digne. Raconter cela tout en laissant une grande part d’imagination à la personne qui visualise l’œuvre. J’aime beaucoup le concept de la collaboration artistique et je pense qu’il est indispensable qu’un artiste laisse un espace où il peut collaborer émotionnellement avec le public.

Une photographie d’un autre artiste de l’exposition Vivre ! qui vous touche ?
Je pense directement à la photo de Zara Samiry, c’est une photo qui me touche beaucoup par son innocence, sa tendresse et la manière dont elle s’approche et caresse humainement son sujet.

Actualités de l'artiste

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/