Version Mobile
bientôt disponible

Gabriel Kemzo Malou

© Droits réservés.

Art contemporain

Gabriel Kemzo Malou

  • Pays :

    Sénégal

  • Médium :

    Sculpture

partager

À propos de l'artiste

Expositions personnelles (sélection)

2018 – D’une terre à une autre, médiathèque, Castelnau-Montratier.

2017 – D’ici et d’ailleurs. D’une terre à une autre, SCAC Marestaing, Montesquieu-Volvestes.

2005 – Dialogue avec le maître, Galerie nationale, Dakar.

Expositions collectives (sélection)

2018 — Le Off de Dapper, Gorée, Sénégal.

2016 – Baraka Welcomes 2016 Artists, Baraka Center for Three-dimensional Experimentation, Standfordville (USA).

2014 – A vol d’oiseau. Arts migratoires, Ohey (Belgique).
Musée Boribana, Dakar.
« Jazz ». Hommage à Louis Armstrong, Galerie nationale, Dakar (Sénégal).
L’art voyageur, Saint-Jean de Beauregard

2010 – Guis Guissaat : voir ensemble, La Halle, Pont en Royan, / Grand Séchoir, Musée de la noix, Vinay.

2006Sénégal contemporain, musée Dapper, Paris.

 

Biographie

Gabriel Kemzo Malou est né en 1967 à Ziguinchor, ville au sud du Sénégal, sur l’estuaire de la Casamance. À 23 ans, il s’inscrit aux Beaux-Arts de Dakar en option peinture et obtient son diplôme en 1994. Pour parfaire sa formation, il s’engage, après six mois de stage, dans un « compagnonnage », auprès du célèbre artiste sénégalais Moustapha Dimé.

L’atelier de ce dernier se situe au pied du phare de l’île de Gorée. Face à l’océan, les deux hommes vont partager une passion commune et le jeune Malou va s’initier, avec deux autres compagnons, à la taille directe.

En 1997, Moustapha Dimé propose à Gabriel Kemzo Malou d’assurer la coordination de son atelier de Gorée. Il décide de relever le défi.

Gabriel Kemzo Malou poursuit seul ses recherches sur la statuaire africaine. Il y découvre la diversité des écritures fondées sur les signes et les symboles, la richesse des dialogues et des communications entre les cultures du continent tout entier. Cette quête va s’élargir et des signes mandingue aux signes nsibidi ou encore bamun, des runes celtiques aux hiéroglyphes égyptiens, des caractères japonais aux symboles indous, Gabriel Kemzo Malou explore un domaine de plus en plus diversifié. À chacun de ses déplacements, à chacune de ses rencontres, il interpelle ses hôtes pour obtenir d’eux des signes qu’ils connaissent ou utilisent. L’idée qu’il cherche se trouve là, même si elle reste encore un peu confuse. Il sait maintenant qu’il veut dialoguer, émettre une série de messages les plus clairs possibles. Il pressent que son écriture doit être avant tout plastique.

Le travail de Gabriel Kemzo Malou a été présenté lors de nombreuses expositions collectives ou personnelles tant à Dakar, Paris, Nouakchott que Liège. L’artiste a été sélectionné en 2004 par l’Omi International Arts Center pour participer à un workshop à New York et a suivi la même année un stage de formation en gravure à l’Académie royale des beaux-arts de Liège. L’exposition Sénégal contemporain, organisée en 2006 au musée Dapper, présentait une de ses œuvres, La Chèvre.
Gabriel Kemzo Malou a participé au Off de Dapper en mai-juin 2018. Consultez l’e-book de cette manifestation : https://www.dapper.fr/produit/off-de-dapper-ebook-gratuit/

 

A l’occasion de l’exposition Le Off de Dapper (5 mai au 3 juin 2018, sur l’île de Gorée)nous avons posé quelques questions à Gabriel Kemzo Malou :

Quelques mots pour définir votre oeuvre exposée dans le cadre de cette manifestation ?

La liberté – la responsabilité – l’action.

Votre (dernière) source d’inspiration ?

L’Être humain dans son existence matérielle et immatérielle.

Le moment de la journée propice à la création ?

Tous les moment se valent, il s’agit seulement de savoir rester éveillé pour saisir l’énergie lorsqu’elle arrive : “veillez car vous ne savez ni l’heure ni le moment”.

Un mot qui vous défini ?

Je ne conseille à personne de tenter de me définir. Cela serait un pari perdu d’avance car demain tu me redéfiniras…

Si vous étiez une matière ou une couleur, vous seriez ?

Je suis la somme de toutes les matières et de toutes les couleurs : ça donne quoi ? C’est ce que je cherche à découvrir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/