Version Mobile
bientôt disponible

Chéri Samba

© Chéri Samba, 2013.

Art contemporain

Chéri Samba

  • Pays :

    République démocratique du Congo

  • Médium :

    Peinture

partager

À propos de l'artiste

Expositions individuelles principales

2005
J’aime Chéri Samba: A selection of paintings from the exhibition at the Fondation Cartier, Texas Southern University, Houston (USA) ; Les débuts de Chéri Samba, Kunstverein Braunschweig (Allemagne).

2004
J’aime Chéri Samba, Fondation Cartier pour l’Art contemporain, Paris (France).

2003
Chéri Samba moto na Tervuren, Musée royal de l’Afrique centrale, Tervuren (Belgique).

Expositions collectives principales

2018 

Afriques. Artistes d’hier et d’aujourd’hui ; Fondation Clément, Martinique.

2017
Highlights, la collection de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Seoul Museum of Art (Corée).
On aime l’art…!! Un choix d’Éric Mézil parmi les œuvres de la Collection agnès b., Collection Lambert, Avignon.
E-Mois, MACAAL, Marrakech (Maroc).
– Art Paris Art Fair, Grand Palais, Paris

2016 – Regarding Africa: Contemporary Art and Afro-Futurism, Musée d’art, Tel Aviv (Israël).
Untitled, Miami (USA).
Congo Art Works. Peinture populaire, Palais des beaux-arts de Bruxelles (Belgique).
Vivre !! La collection agnès b., musée national de l’histoire de l’immigration, Paris.

Biographie

Né en République démocratique du Congo en 1956, Chéri Samba vit et travaille à Kinshasa. Ses œuvres figurent dans les collections d’institutions comme le Centre Georges-Pompidou à Paris ou le Museum of Modern Art à New York. Il a participé à la Biennale de Venise de 1997. Sa peinture présente la caractéristique d’inclure le plus souvent du texte en langues française, anglaise et lingala, sous forme de commentaires sur la vie quotidienne, politique et économique en Afrique comme ailleurs.

Hommage aux anciens créateurs

La peinture de Chéri Samba est inspirée, entre autres, par le langage publicitaire et la bande dessinée. L’artiste puise ses sujets aussi bien dans le quotidien de ses concitoyens que dans des faits de portée mondiale à caractère social, politique ou environnemental.

Dans ce tableau, des sculptures de la République démocratique du Congo sont posées devant Chéri Samba qui se représente fréquemment dans ses œuvres. Selon lui, les objets d’arts anciens ont suscité des attitudes ambivalentes de la part des Occidentaux. À l’époque coloniale, les artefacts, trop souvent méprisés, ont été voués à la destruction. Au XXsiècle, masques et statuettes ont séduit des collectionneurs dont certains se sont révélés peu curieux des cultures de l’Afrique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/