Spectacles

Tropiques amers

Jean-Claude FLAMAND BARNY

Dans le cadre du Festival "Regards sur l'esclavage"
Conçu et organisé par RFI

Mercredi 9 mai 2007
18 h et 20 h 30
et
Samedi 12 mai
14 h 00

Avant-première de Tropiques amers
Premiers épisodes, 95 et 104 min
Fiction, France, 2006.
Un film de Jean-Claude Flamand Barny
Avec Fatou N'Diaye, Jean-Michel Martial, Jean-Claude Adelin, Léa Bosco, Jackie Ido, Aissatou Thiam, Moonha N'Jaay, Lucette Salibur, Marc Berman, Delphine Rich, Nicolas Herman, Tony Amoni, Daniely Francisque.

Produite par Lizland Films pour France 3, la série Tropiques amers est une grande fresque romanesque et historique sur l'esclavage aux Antilles françaises au XVIIe siècle. Elle se déroule à la Martinique, dans une plantation de cannes à sucre, entre 1785 et 1810.
Le film raconte la vie des habitants de l'Habitation Bonaventure de 1785 à 1810 en Martinique : vingt-cinq années dans la vie d'hommes et de femmes, les uns venus faire fortune, les autres luttant jour après jour pour survivre et gagner leur liberté. Vingt-cinq ans de lutte acharnée entre maîtres et esclaves. Adèle, Koyaba, Amédée, Rosalie, Man Joseph, Manon, Jean-Baptiste sont les héros ordinaires de ces pages méconnues de l'histoire de France.

tropiques amersPremière partie : Olympe, fille du comte de Rochant, aristocrate désargenté et intendant du Royaume de France en Martinique, est mariée à Théophile Bonaventure. Théophile, ancien engagé devenu l'un des planteurs les plus fortunés de l'île, l'a épousée pour son argent et exerce un pouvoir absolu sur la plantation, sur les hommes et les femmes. Olympe va lutter avec acharnement contre l'influence grandissante d'Adèle, jeune esclave, fille du contremaître Jean-Baptiste, qui utilisera son statut de «favorite» pour obtenir son affranchissement. Autour de ces deux femmes, des vies se croisent, des êtres s'affrontent.

Seconde partie : Dix ans ont passé. Théophile est ruiné par les lourdes amendes qu'il a dû payer pour trahison. La plantation s'est délabrée. Les tensions sont telles entre Olympe et son esclave Adèle que celle-ci suggère à Théophile de la laisser s'installer à Saint-Pierre. Elle y ouvre aussitôt un cercle de jeu. Elle en profite pour passer plus de temps avec son fils, qui a maintenant 18 ans. Noir, donc considéré comme esclave, Jean-Baptiste est racheté et affranchi par François qui s'occupe de lui comme de son propre fils. Adèle refuse d'écouter François et de révéler à Jean-Baptiste l'identité de son père. Elle redoute qu'il suive les traces de celui-ci, devienne militant et guerrier de l'abolitionnisme et y perde la vie.

La projection du mercredi 9 mai sera suivie d'une rencontre avec Tony Coco-Viloin, Elikia M'Bokolo, Marcel Dorigny, Jean-Claude Flamand Barny, Jean-Michel Martial, Aïssatou Thiam, Fatou N'Diaye.

Celle du 12 mai, d'une rencontre avec Jean-Claude Flamand Barny, Billy Woodberry, Jean-Michel Martial, Aïssatou Thiam, Fatou N'Diaye.


flamand barnyJEAN-CLAUDE FLAMAND BARNY, réalisateur du long-métrage Neg Marron en 2005, s'est formé sur le terrain : dans la mise en scène avec Métisse de Mathieu Kassovitz et Un héros très discret de Jacques Audiard ; dans la direction de casting sur La Haine et Assassin de Mathieu Kassovitz ou sur Sarakabo de Denis Amar.
Il est ensuite passé à la réalisation de courts-métrages, de films publicitaires et a signé de nombreux vidéoclips de Doc Gynéco, Melgroove, Poetic Lovers et Kassav. Après un documentaire tourné en 2003, Traces à Vieux-Habitants, il se lance définitivement dans la réalisation d'oeuvres de fictions cinématographiques et télévisuelles. Après Tropiques amers, série télévisée de six épisodes de 52 minutes, Jean-Claude Flamand Barny a commencé le développement de son deuxième long-métrage.

English Version
Exemple de Flash