Spectacles

Quel est notre besoin de mémoire ?

Dans le cadre de Mémoire partagée 2007

 

Jeudi 3 mai 2007

Pendant des siècles, les peuples d'Afrique ont été victimes de la plus grande déportation de l'histoire de l'humanité, la traite négrière. Certes, on peut mettre en évidence les permanences culturelles d'une rive de l'Atlantique à l'autre, d'une île à l'autre, avec notamment les cultes et les religions, les langues, les danses et les musiques. Mais le trafic et l'esclavage ont mis en place des processus d'aliénation dont les séquelles sont bien présentes, aujourd'hui encore, chez des hommes et des femmes de la Caraïbe.

«Comment vivre, pour certains, avec ce sentiment de honte, voire d'infériorité ?»
Question taboue pour les uns, mais sûrement pas pour les autres, dont les écrivains, les philosophes, les penseurs et les ethnopsychiatres, de plus en plus nombreux à se pencher sur ce problème.
Il est temps, en effet, de reprendre confiance, d'aller voir, de plus près et au plus profond de soi, ce qu'il en est.

«Comment s'approprier cette histoire douloureuse ?»

«Quelle mémoire partager et avec qui ?»
La diversité culturelle défendue par la France et plusieurs pays européens remet la mémoire collective au coeur des préoccupations actuelles. Si l'on vit au contact d'une multitude de pratiques, de langues, il est essentiel de savoir d'où l'on vient et de marquer la part patrimoniale apportée par chaque groupe.


Médiatrice : Osange Silou-Kieffer

Participants :
Ali Moussa Iye : chef de la section Histoire et Culture, UNESCO
responsable de la «Route de l'esclavage»
Anne Lescot : réalisatrice, cofondatrice et directrice de l'association Collectif 2004-Images pour la promotion de la culture haïtienne et membre du Comité pour la mémoire de l'esclavage
Philippe Pichot : coordinateur du projet «La Route des abolitions de l'esclavage»
Joby Valente : présidente de l'association Mouvement pour une Nouvelle Humanité et vice-présidente du COFFAD (Collectif des Filles et Fils d'Africains Déportés)

 


 

English Version
Exemple de Flash