Spectacles

Ciné-club Afrique 2e saison

Une occasion de voir ou revoir les films les plus marquants du cinéma sénégalais

 

 

Avril - juillet 2006

Chaque projection est suivie d'un débat animé par Catherine Ruelle (RFI) et par Jean-Michel Frodon (Cahiers du cinéma).

 

________________________________________________________________________________

                                     Vendredi 28 avril, à 20 h 30 


                                                         Jom


Réalisation : Ababacar SAMB MAKHARAM
Sénégal, 1981, 80 min, fiction
Avec Oumar Seck, Oumar Gueye, Amadou Lamine Camara, Dumi Sena, Fatou Sam Fall


Composée de deux groupes, une grève éclate dans une usine. Mené par Madjeumbe, le premier groupe exige des augmentations et la réintégration des collègues licenciés ; le deuxième serait plus enclin à composer avec la direction. Les débats donnent au griot l'occasion de conter deux hauts-faits du passé : la fierté d'un chef qui refusa de se plier à la loi des premiers colons européens et l'histoire d'une célèbre danseuse qui défendit ses compatriotes exploitées comme servantes par les riches citadins. Pendant ce temps, la grève continue...

jom

En présence de Ghael Samb Sall (fille de Ababacar Samb Makharam), de Joseph Gaye Ramaka (réalisateur et producteur) et de Lamine Konté (musicien)

____________________________________________________________

                                           Vendredi 16 juin, à 20 h 30

                                                           TGV


Réalisation : MOUSSA TOURÉ
Sénégal, 1997, 90 min, fiction
Avec Makéna Diop, Bernard Giraudeau, Philippine Leroy-Beaulieu, Al Hamdou Traoré, Joséphine M'Boup, Joséphine, Zambo, Mawdo Diagne, Ismaïla Cisse, Omar Seck 
 

Rambo conduit TGV, un car rapide qui relie Dakar à Conakry. Avant le départ, Rambo et ses passagers sont avertis d'un danger : les «Bassaris» se sont révoltés à la frontière guinéenne...

Une dizaine de passagers décident tout de même de tenter l'aventure avec Rambo et Demba, son assistant. Un ministre limogé et sa femme, puis un couple de français, Roger et Sylvia, rejoignent le groupe. À travers ces péripéties dangereuses et imprévues, les personnalités de chacun s'affirment et les relations se tissent.

tgv

En présence de Makéna Diop

 

___________________________________________________________

                                  Vendredi 7 juillet, à 20 h 30

                                               Karmen Geï


Réalisation : Joseph Gaï Ramaka
Sénégal, 2001, 86 min, fiction
Avec Djeïmaba Diop Gaï,Magaye Niang, Stéphanie Biddle, Dieynaba Niang, Thierno Ndiaye Dos, El Hadji N'Diaye

Dans la cour centrale de la prison de Gorée, les détenues et les gardiennes jouent, sur des percussions de fortune, le fameux «N'Deï Geï» du virtuose de la percussion, Doudou N'Diaye Rose. Karmen invite la directrice à danser. Cette dernière se laisse emporter au centre du cercle et, au milieu de la nuit, rejoint Karmen dans sa cellule...

karmen

Un mois plus tard, dans un quartier populaire de Dakar, Karmen, évadée de prison, séduit le lieutenant de police en pleine célébration de son mariage et marque d'un coup de canif son épouse qui tente de s'interposer.

Karmen Geï, c'est l'histoire d'une passion qui avance au rythme d'une Carmen «black» guidée par le Requiem de Mozart.

En présence de Joseph Gaï Ramaka

 


Impromptu
Nous étions heureux face à l'océan
(Là-bas nous n'étions plus tout à fait chez nous, ailleurs aussi)

Texte de : Gérard Essomba
Par : Makéna Diop et Adèle Ado

 

 

 

 

Le Ciné-club : un rendez-vous mensuel proposé par l'Association Racines, le musée Dapper et RFI. En partenariat avec les Cahiers du Cinéma, Arte et France Ô.

 

 

English Version
Exemple de Flash