Version Mobile
bientôt disponible

Actualité

Homo Planta, la nouvelle exposition de la Fondation Blachère

Visuel de la Fondation Blachère 2018 © Fondation Blachère
  • Date

    29 . 05 . 18

partager

C’est à Apt que la Fondation Blachère a ouvert son centre d’art en 2004. Lieu né dans l’objectif de contribuer au développement de l’Afrique en favorisant une création contemporaine équitable et la promotion de ses artistes, la Fondation y propose notamment des résidences et des expositions. La prochaine exposition Homo Planta verra cinq artistes : Barthélémy Toguo, trois membres du collectif Bandjoun Station et Romuald Dikoumé interroger la relation entre l’homme et la nature.

 

Bandjoun Station

Créé non loin de Bafoussam (Cameroun) en 2008 par l’artiste plasticien Barthélémy Toguo, Bandjoun Station regroupe un musée dédié à l’art ancien et à l’art contemporain, un lieu de résidence et de formation pour les talents de la scène artistique africaine (artistes et jeunes commissaires d’exposition), et… une pépinière caféière. Lieu d’échange artistique et culturel, Bandjoun Station est né de la volonté de l’artiste de proposer un espace permettant de stimuler la créativité et de développer l’intérêt local pour l’art et la culture. Barthélémy Toguo cultivant autant son art que son lien avec la nature, Bandjoun Station promeut également à travers ses activités agricoles, une consommation équitable et durable.

Narrer le végétal

L’exposition Homo Planta, qui se tiendra du 7 juin au 30 septembre 2018 à la Fondation Blachère, décline ainsi une thématique chère à Barthélémy Toguo en questionnant la thématique de l’homme végétal. Pour explorer la relation entre l’homme et la nature, l’artiste s’est entouré de trois artistes membres du collectif Bandjoun Station. Moufouli Bello (Bénin), Tatgedes (Cameroun), et Gabriel Tegnoto (Cameroun). Tous sont accueillis en résidence à Apt, depuis le 14 mai et jusqu’au 7 juin 2018, afin de donner corps à travers leurs pratiques artistiques respectives, à l’exposition Homo Planta.

A leurs côtés pour cette exposition, l’artiste peintre et photographe camerounais Romuald Dikoumé s’attache à restituer le monde tel qu’il est, sa démarche artistique offrant des similitudes avec la pratique du documentaire.

 

Ouvert du lundi au samedi de 14h à 18h.
Pour en savoir plus :
http://bandjounstation.canalblog.com/
https://www.facebook.com/fondationblachere/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à votre recherche et l'utilisation de fonctionnalités personnalisées.

/